Vers la pleine conscience : Observer ses pensées, calmer l’esprit inquiet

 

La méditation pleine conscience n’est pas qu’une affaire de posture et de respiration.

Une fois trouvé la bonne posture, il vous faudra vous exercer et mettre votre cerveau en mode méditatif.

Les pensées sont cette petite voix dans notre tête qui nous parle tout le temps.

Alors voyons ensemble comme faire le vide dans sa tête ?

Comment ne pas être assailli par les pensées de la journée, la liste des courses, les devoirs de notre enfant, les mails à gérer…

Comment ne pas lutter contre ces pensées mais les laissez passer sans vous y arrêter ?

 

Les pensées

 

 

60 000 pensées naissent et disparaissent dans notre cerveau chaque jour.

Le cerveau fabrique des pensées sans arrêt : c’est une vraie centrale électrique avec des milliers de neurones qui s’activent en permanence.

Mais ces pensées ne sont pas forcément vraies ou utiles.

Elles ne sont qu’une façon parmi d’autres de voir les choses.

Ces pensées ont de multiples effets :

  • Agréable ou désagréables
  • Résoudre des problèmes
  • Prendre des décisions
  • Imaginer, créer
  • Déclencher des émotions
  • Nous envahir, nous induire en erreur

Lors de la méditation pleine conscience, on note très vite que l’esprit s’en va où plutôt comment nos pensées se replacent au centre de notre attention.

Pensées sur des choses qui viennent de se dérouler et nous amène dans le passé, dans le souvenir.

Inquiétudes sur des choses à venir, à faire qui nous ramène au futur et donc à l’anxiété.

Pensées sur la difficulté à rester dans l’exercice.

Nous pensons le plus clair de notre temps à penser au passé ou au futur et assez peu de pensées sur le moment présent.

En résumé, la grande majorité des gens (et particulièrement ceux qui ne méditent pas) passent leur journée l’esprit rempli d’un bavardage mental incessant et indiscipliné, alimenté par les préoccupations. C’est la cause principale des tensions et du stress lesquels entraînent à leur tout anxiété, peur et appréhension.

 

Observer ses pensées avec la pleine conscience

L’exercice dans la pleine conscience est de simplement accueillir les pensées et de prendre de la distance par rapport à ce dialogue permanent.

Ce qui est intéressant est que nous pouvons les observer, les comprendre, les modifier, les réguler.

Pour nous permettre d’être moins victimes de leur « possible toxicité » car elles influencent aussi directement notre corps.

Car plus vous subissez des pensées négatives, plus vous risquez de déprimer, d’être dans l’anxiété et donc vous exposer à tomber malade.

Par contre si le volume de pensées positives est élevé, vous serez une source d’énergie et de santé.

Or la pleine conscience peut vous apprendre à traiter les pensées comme des évènements mentaux plutôt que des faits.

Lorsqu’une pensée surgit dans votre esprit, la pleine conscience vous permet de la considérer comme un simple évènement du mental.

Vous pouvez en devenir conscient au moment même où elle apparaît et quand elle finit par passer.

Un exemple est souvent donné avec les nuages qui défilent dans le ciel : en pratiquant la méditation pleine conscience, vous apprendrez à devenir plus conscient de toutes les pensées que contient votre esprit sans vous y attacher. Etre simplement conscient de leurs allées et venues.

Bref, faire que vos pensées ne vous dirigent pas. En d’autres termes, vous pourrez gérer plus habilement votre mental, au lieu de le laisser vous contrôler.

 

Calmer l’esprit inquiet avec le pleine conscience

Etape 1 : Zone neutre

L’instant présent : concentration sur la respiration, sur le souffle qui entre et sort par le nez. La respiration est calme, régulière et douce. La respiration est la seule chose qui fait le pont entre l’inconscient et le conscient.

Si vous partez dans vos pensées et que votre attention glisse vers autre chose, il suffit de ramener l’attention à la respiration, au nez pour calmer et déposer votre esprit.

Etape 2 : SWITCH, la ferme intention de se ramener

C’est OK quand vous partez dans vos pensées dans le futur ou le passé.

Accueillez ce que vous faites comme expérience puis Inspirez sèchement et fermement par le nez pour vous ramener dans l’instant présent.

Etape 3 : Ferme INTENTION de se calmer

A l’expiration, induire d’une façon hypnotique le mantra.

Calmer l’esprit en réduisant l’incessant verbiage à une seule pensée : un point unique de concentration. Possibilité de répéter un mot qui vous soit personnel et dont la répétition vous apaise comme CALME, SERENITE, PAIX, OM … ou une phrase je suis calme, juste maintenant…ou un mantra

Le mot n’a pas vraiment d’importance. C’est plutôt entrainer notre esprit, notre attention à être dans l’instant présent. Pour ça, importance de la REPETITION.

 

Pratique :

Consacrez quelques instants à atteindre l’immobilité, le calme. Puis introduisez le mantra ou mot et répétez-le jusqu’à ce que vous l’entendiez dans votre esprit. Vous pouvez maintenir cette concentration parfaite sur le mantra pendant 2 minutes puis augmentez chaque jour la durée. Pour terminer, amener toute votre attention sur la respiration pendant 1 minute environ.

 

Conclusion

Peu à peu la différence entre « penser quelque chose » et « s’apercevoir que l’on pense à quelque chose » deviendra une évidence. C’est ce que l’on appelle la lucidité et cela nécessite un travail régulier.

“Vous êtes aujourd’hui là où vos pensées d’hier vous ont mené et vous serez demain là où vous mèneront celle d’aujourd’hui ” James Allen

 

Pour aller plus loin, je vous propose le PACK MEDITATION


Pack Méditation Pleine Conscience

fermer la fenetre

Recevez gratuitement le livret "du stress au bien-être"