La boisson kéfir de fruits pour se sentir bien

Le kéfir d’eau et de fruits est une boisson fermentée, pétillante, non pasteurisée, obtenue par fermentation de fruits et de sucre en présence de “grains de kéfir d’eau et de fruits”.

La boisson obtenue est acidulée, naturellement pétillante et riche en microorganismes.

Le kéfir de fruits est une boisson que l’on peut préparer soi-même, à la maison : elle pétille, et nous évoque le goût d’une limonade rafraichissante et délicieusement acidulée.

C’est aussi une boisson qui nous ouvre à la générosité : on se transmet l’ingrédient secret que sont ces petits grains translucides, amas de bactéries agglomérées, qui se reproduisent au fur et à mesure.

Origine du kéfir de lait

Le kéfir de lait est originaire du Caucase et issu de la transformation du lait de brebis, de chamelle ou de chèvre que les tribus nomades transportaient dans des outres en peau et qui devenait avec le temps un breuvage épais, légèrement acide, au goût proche du yaourt.

En turc, « kéfir » signifie « se sentir bien ».

Selon les légendes, les grains de kéfir ont été donnés en cadeau au peuple Karatchaï par le prophète Mahomet lui-même.

Ce n’est pas étonnant qu’on leur attribue une origine divine.

Là est la magie des grains de kéfir: personne, à travers les époques, n’a réussi à recréer des grains de kéfir artificiellement.

Pour créer des grains de kéfir, il faut absolument… des grains de kéfir! Les grains sont nés du hasard, et ensuite perpétués à travers le temps.

Les grains de kéfir, aussi appelés «grains du prophète», possèdent des pouvoirs quasi magiques: ils transforment le lait en produit sain, sécuritaire, fortifiant et qui se conserve plus longtemps. De vrais magiciens!

Enfin, certains attribuent son origine au Japon et au Tibet.

 

C’est quoi les grains de kéfir ?

Pour fabriquer du kéfir, il faut des grains de kéfir : ce sont des amas de micro-organismes qui permettent la fermentation de l’eau sucrée ou d’un produit laitier (selon le type de kéfir que l’on veut obtenir).

Les grains de kéfir ressemblent à des pépites translucides qui sont en réalité des amas de bactéries et de levures vivant en symbiose.

Selon les souches, la composition peut légèrement varier ; les plus courantes sont : Lactobacillus delbrueckii subsp. Bulgaricus, Lactococcus lactis, Saccharomyces cerevisiae.

Les grains de kéfir se reproduisent : au fur et à mesure qu’on les utilise pour réaliser nos boissons, la quantité des graines augmentent.

Ainsi, au fil du temps, la quantité de graines que l’on avait à notre début s’accroit.

 

Ou se procurer les grains de kéfir ?

Se procurer des grains de kéfir via les conseils d’un vendeur en épicerie bio, ou via des forums d’utilisateurs,

Comme les grains de kéfir se reproduisent au fur et à mesure : la première manière d’en trouver est de les recevoir par une personne qui nous en offre.

Composition nutritionnelle

Acides aminés

Vitamines : A, B (B2, B5, B6, B9, B12), D, K2

Minéraux et oligo-éléments : calcium, potassium, magnésium, phosphore, sodium…

Protéines

Probiotiques : bactéries et levures

 

kéfir de fruits

Mode d’emploi

Matériel

  •  Un bocal en verre, d’une contenance de minimum un litre, et dont l’ouverture est large (pour passer et récolter les figues, les quarts de citron, etc.)
  • Une compresse et un élastique large (pour protéger le kéfir en cours des mouches… tout en le laissant «respirer»)
  • Une cuillère en bois, bambou, ou plastique… mais surtout pas en métal !
  • Un entonnoir de petite taille (un filtre à café en plastique, par exemple)
  • Un filtre en plastique (filtre à café ou autre)
  • Une bouteille en verre d’une contenance de 75cl à 1,5l, dotée d’une système de fermeture à charnière (comme une bouteille de limonade ou de bière).

Les ingrédients

  • 1,5 litre d’eau de source ou d’eau filtrée
  • 2 figues séchées biologiques
  • Un demi-citron biologique ou non traité, coupé en deux
  • 2 cuillères à soupe de sucre de canne blond biologique
  • Au minimum 4 cuillères à soupe de grains de kéfir

Au fond de votre bocal, placez vos grains de kéfir.

Déposez par dessus : les deux cuillères à soupe de sucre de canne, les deux figues séchées, et les deux quarts de citron.

Remplissez votre bocal d’eau jusqu’au rebord (laissez environ 3 cm).

Recouvrez votre bocal de la compresse avec un élastique.

Laissez reposer votre bocal de kéfir à l’abri de la lumière et à température ambiante (18°C minimum), entre 24 et 48 heures.
On sait que les grains de kéfir ont terminé leur travail losque les figues sont remontées à la surface.

Retirez la compresse, les figues et les quartiers de citron.

Pressez les quartiers de citron dans la boisson.

Pour les figues : on peut les manger (ou le jeter) : elles ne contiennent presque plus de sucre, mais sont totalement comestibles.

A l’aide d’un entonnoir, versez le kéfir votre bouteille à travers votre filtre.

Fermez votre bouteille hermétiquement (avec le système à charnière), en laissant au moins 2 cm d’espace entre la boisson et le bouchon).

Conservez les grains de kéfir dans un petit récipient en verre dans de l’eau avec deux cuillères à café de sucre, et placez-les au réfrigérateur.

Conserver les grains de kéfir

Les grains de kéfir se conservent au réfrigérateur, dans un contenant en plastique ou un bocal en verre, hermétiquement fermé. Ils doivent être placés dans de l’eau légèrement sucrée (sucre de canne blond biologique).
Ils peuvent «dormir» ainsi, pendant environ un mois sans les utiliser.
Au réfrigérateur, ils continueront à fermenter, mais à un rythme beaucoup plus lent qu’à température ambiante (avec la présence des «quatre clés» vues précédemment).
Si on ne les utilise pas régulièrement (au moins une fois par semaine) : on veillera à changer d’eau chaque semaine, et à leur ajouter 2 cac de sucre de canne blond.

C’est la synergie de quatre substances qui permettra la bonne réalisation de la boisson : graines de kéfir, un sucrant, un fruit séché et un agrume.

C’est grâce aux expériences réalisées au fur et à mesure de nos générations que l’on a pu observer que les meilleurs résultats de fermentation obtenue se faisaient avec du sucre blanc (le complet a tendance à «fatiguer» les grains au fil du temps), du citron, et des figues séchées (qui ont une substance dont raffolent les grains de kéfir, et qui est absente des autres fruits séchés).

Variantes possibles

  • Sucre : sucre de coco, sucre de canne complet, miel
  • Fruits séchés : raisins secs, cranberries, abricots secs, baies de goji, ananas séché, dattes, etc.
  • Agrumes : pamplemousse, orange, clémentines, mandarines, etc.
  • Bonus : on peut utiliser du jus de fruits fraichement réalisé soi-même (pomme, orange, poire, raisin, etc.). Dans ce cas, nul besoin d’ajouter du sucre ou des fruits séchés… en revanche, une présence d’un agrume reste nécessaire.

 

Quels sont les bienfaits du Kéfir ?

 

bienfaits des probiotiques

 

En tant qu’aliment probiotique, les principaux bienfaits du kéfir sont les suivants :

  • Aider l’organisme à digérer les aliments et à en assimiler les nutriments
  • Diminuer la constipation, car les bonnes bactéries améliorent la digestion et favorisent le transit intestinal
  • Combattre les inflammations intestinales, car une flore saine est le principal facteur de prévention des maladies
  • Réduire les flatulences et les ballonnements et les intolérances alimentaires
  • Améliorer notre système immunitaire car il contient des effets antibactériens et protègent ainsi l’organisme des infections
  • Améliorer aussi le système hormonal et nerveux

En plus

  • Diminuer la tension artérielle
  • Réduire le taux de cholestérol
  • Réduire les problèmes de peau comme l’eczéma, le psoriasis..
  • Rôle antioxydant et anti tumoral

 

Recommandations et mises en garde

Le kéfir de fruits a une teneur en alcool faible (moins de 1% à 2%) : si certains ne le considèrent pas comme une boisson alcoolisée, on devra toutefois le prendre en compte pour certaines personnes plus sensibles. A éviter chez les enfants, les femmes enceintes et les anciens alcooliques.

De plus chez les personnes concernées par certains déséquilibres de leur microbiote, il est à éviter par exemple les personnes avec :

  • Le syndrome de l’intestin irritable
  • La maladie de Crohn
  • Une candidose
  • Une maladie auto immune
  • Une sensibilité aux caséines et levures.

Une consommation excessive peut entraîner aussi les effets indésirables suivants :

  • Constipation
  • Crampes abdominales
  • Ballonnements
  • Diarrhée

Si vous ressentez des effets secondaires, stoppez votre consommation et consultez un médecin.

Ne jamais mettre les grains de kéfir en contact avec du métal car les grains de kéfir s’avèrent très acides et les souches ont un pouvoir corrosif.

Bonne dégustation.

Je vous recommande la lecture de l’article suivant dont je me suis inspirée.