Prendre conscience de son dos pour mieux le protéger

conscience mal de dos

 

Dans cet article, je vais répondre à la question que l’on me pose souvent dans mon cabinet d’ostéopathie :

Comment prendre conscience de son dos pour mieux le protéger ?

C’est aussi une des raisons qui m’a poussé à écrire

un livre sur le mal de dos « Soigner et renforcer son dos » aux Editions Marie Claire

pour aider le plus grand nombre à gérer son mal de dos et à ne plus le subir.

 

PRENDRE CONSCIENCE 

Conscience, le mot est lancé.

Prendre conscience de son dos, c’est réaliser, s’apercevoir et se rendre compte que nous avons un corps et dans ce corps, un dos.

Nous entretenons en général un rapport utilitaire avec notre dos. Nous le sollicitons comme un outil.

Il me semble important de rappeler les 4 axes de l’éveil de conscience :

  • La connaissance de soi, de son corps.  Prendre conscience de son dos, de son potentiel et s’éduquer aux bonnes pratiques pour prévenir et soulager le mal de dos
  • La maîtrise du corps et de l’esprit
  • La libération de ses douleurs, de ses blessures, de ses mémoires, de ses traumatismes antérieurs
  • La manifestation de son plein potentiel de guérison.

 

DOS OU COLONNE VERTEBRALE

Dos ou colonne vertébrale constituent l’axe mobile de notre corps tout en laissant la grande liberté de mouvement de notre corps. La colonne vertébrale est à la fois un symbole de flexibilité et de résistance permettant de s’adapter à toutes les situations.

La colonne vertébrale confère au dos un rôle de soutien de la tête. Elle protège la moelle épinière qui relie le cerveau à l’ensemble du corps.

Ainsi notre dos a un rôle dans la mobilité mais aussi la posture. Il nous permet de maintenir la position debout.

Mais pas de chance, ce dos nous est inconnu.

Il est en arrière, nous ne pouvons pas le voir, difficilement le toucher de haut en bas sauf si nous sommes très souples.

De plus nous prenons souvent conscience de notre dos quand il est douloureux.

Et le mal de dos est la douleur la plus répandue dans l’Hexagone.

Neuf Français sur dix ont déjà eu mal au dos et près de quatre sur dix en ont souffert plus de dix fois au cours de ces cinq dernières années.

Face au syndrome douloureux, les médicaments constituent le réflexe numéro un, puisque 52 % des individus ont recours à la prise d’antidouleurs, à savoir des antalgiques par voie orale ou des anti-inflammatoires.

Et seulement 22 % se déclarent satisfaits de leur traitement.

Devant ces chiffres, il me semble important de mieux comprendre le dos, sa physiologie mais aussi de prendre conscience qu’il est là, qu’il existe.

 

Une meilleure connaissance et compréhension de son dos permet de mieux évaluer les maux de dos, de mieux maîtriser la douleur et ainsi de se traiter efficacement.

 

ALORS COMMENT PRENDRE CONSCIENCE DE SON DOS ?

Tout simplement j’ai envie de dire. Juste porter votre attention sur votre dos, dans la position couchée, debout ou assise.

C’est ce que l’on appelle le scan corporel. Il permet d’explorer son corps au moment présent, de reconnaître tout ce que l’on éprouve, tout ce que l’on ressent. C’est un merveilleux outil de vous connecter à votre corps, à votre dos, à votre esprit.

Puis ensuite, dans un deuxième temps, prendre conscience de votre dos dans les gestes de la vie courante : au travail, au sport, lors des ports de charge, lors de vos déplacements…

Progressivement, vous percevez chaque partie de votre dos : vos cervicales, vos dorsales, vos lombaires.

Vous prenez conscience de sa position dans l’espace mais aussi de ses appuis en position couchée ou assise.

Vous découvrez que le côté droit et gauche de votre dos peuvent se placer différemment dans l’espace, que vos vertèbres ne sont peut-être pas vraiment alignées…

Mais c’est OK.

Tout à votre observation, vous pouvez prendre conscience de la respiration dans votre dos.

Prenez contact avec votre corps, avec votre dos lors des mouvements. Vous captez les sensations kinesthésiques, vous percevez les images qu’il vous renvoie.

Observez avec tous vos sens toutes ces perceptions nouvelles que votre cerveau enregistre et qui vont vous servir et être utiles plus tard.

Toutes ces perceptions qui élargissent votre champ de conscience et qui vous amènent à élaborer une relation nouvelle, une relation privilégiée, une relation différente surtout avec ce corps que vous habitez et ce dos qui vous appartient.

Alors oui, il est possible à chacun d’entre nous d’avoir un rapport avec son dos plus égalitaire.

Un rapport d’association, de cocréation plutôt que de domination et de contrôle.

Un rapport d’Amour, de Gratitude.

Et croyez-moi, votre dos vous en sera reconnaissant.

 

ET MAINTENANT

Si vous voulez prendre conscience de votre dos et le protéger, je vous offre gratuitement un guide à télécharger en cliquant sur le lien ci-dessous

http://bit.ly/2MezpPg

 

Bonne conscience de votre dos

fermer la fenetre

Recevez gratuitement le livret "du stress au bien-être"