Comment la respiration peut vous aider à soulager votre mal de dos ?

respiration mal de dos

 

 

Lorsque vous vous levez le matin, pensez à votre respiration qui peut soulager votre mal de dos.

Pensez au privilège que vous avez et comme il est précieux d’être en vie et de respirer !

Eh oui, comme vous le savez sûrement, la respiration est très importante dans la vie.

Et la respiration peut aussi vous aider à prévenir ou soulager votre mal de dos.

Respirer nous semble quelque chose de normal. Nous n’y faisons même pas attention la plupart du temps.

Pourtant le souffle a une incidence certaine sur notre corps.

Et notre façon de respirer a une grande importance dans notre quotidien et sur la santé de notre dos.

Voici donc l’occasion dans cet article de  rappeler quelques points essentiels de la respiration et comment celle-ci peut soulager votre mal de dos.

La physiologie nous apprend qu’à chaque respiration le thorax et la paroi abdominale sont mis en mouvement à l’aide des muscles striés. Les muscles striés se tendent ou se détendent sous l’effet de la volonté et de la conscience.

Nous pouvons donc, par notre conscience, influencer la respiration.

 

LE DIAPHRAGME

 

diaphragme respiration mal de dos

 

C’est la grande membrane musculaire, en forme de parachute, séparant le thorax de l’abdomen. Il joue un rôle essentiel dans la respiration.

A l’inspiration, l’oxygène pénètre dans l’espace pulmonaire. A l’expiration, on élimine de l’oxyde de carbone.

Pendant l’inspiration :

Le diaphragme se tend et s’abaisse, la cage thoracique augmente de volume, les poumons se dilatent. En même temps les muscles du ventre se détendent et la paroi abdominale se soulève. La cavité abdominale, qui avait diminué par l’abaissement du diaphragme, se modifie donc et retrouve son volume. Les viscères abdominaux sont déplacés vers la profondeur.

A l’expiration :

Les côtes s’abaissent, le diaphragme se détend et remonte, la cavité thoracique se rétrécit, les poumons diminuent de volume et l’air qui doit être expiré peut s’écouler vers l’extérieur. La paroi abdominale s’abaisse, légèrement tendue. Les viscères abdominaux se déplacent vers le haut.

Sans tension ni crispation, l’amplitude du diaphragme est grande et la respiration est fluide.

Mais si vous apprenez une mauvaise nouvelle, si vous êtes stressés, si vous vivez des émotions, si votre dos est contracté, si vous êtes trop sédentaire, rien ne va plus.

Votre parachute ou diaphragme se gaine de tensions. Il ne se tend ni se détend suffisamment ce qui provoque un déséquilibre du système neurovégétatif. Le système sympathique se met en branle est modifie la respiration.

De plus, savez-vous que l’inspiration est rattachée à l’activité et stimule le sympathique : le système activateur.

L’expiration est rattachée à l’inhibition et stimule le parasympathique : le système freinateur.

Vous comprenez alors qu’avec une respiration contrôlée, il est possible d’influencer le système nerveux et de laisser place au parasympathique qui informera le cerveau que la récupération est possible.

 

BIENFAITS DE LA RESPIRATION DANS DANS LE MAL DE DOS

 

  • Elle permet d’échanger constamment avec l’extérieur
  • L’inspiration permet la pénétration de l’oxygène dans l’espace pulmonaire. Elle se fait généralement par le nez
  • L’expiration permet l’élimination de l’oxyde de carbone. Elle se fait par le nez ou par la bouche suivant les méthodes respiratoires
  • Elle permet de mobiliser l’énergie dans tous les méridiens du corps mais aussi concentrer cette énergie dans un centre ou région spécifique comme le dos.
  • Dans la respiration, notre inspiration reflète notre capacité à accueillir, et notre expiration notre faculté à donner. Ainsi nous participons à la respiration globale de ce grand organisme vivant qu’est l’univers.

La respiration s’effectue en douceur et en profondeur dans l’abdomen. Elle est régulière, non forcée.

Le souffle a des effets apaisants sur le système nerveux et une influence bénéfique sur tout l’ensemble de l’organisme. Il permet d’équilibrer le sang et l’énergie, d’apaiser l’esprit et de relaxer le corps.

Pendant votre pratique d’activité physique, effectuez votre mouvement corporel et la respiration doit se placer naturellement. Progressivement, la respiration sera plus lente et plus profonde au fil de votre apprentissage.

 

COMMENT REGULARISER LA RESPIRATION,L’ESPRIT ET LE CORPS

  • Compter la respiration
  • Tenir la respiration
  • Observer la respiration
  • Retourner à la respiration
  • Purifier la respiration
  • Suivre la respiration

 

LA PRATIQUE DE LA RESPIRATION RELAXANTE DANS LE MAL DE DOS

Cette respiration va et vient avec le passage de l’inspiration à l’expiration par le nez. Elle est douce, lente, profonde et naturelle donc ne force ni sur le rythme, ni sur la capacité.

Le souffle ou respiration aide à la relaxation du dos et à la concentration.

Elle permet d’aller vers la perception du corps et la paix d’esprit.

Position

– Couchée au sol sur le dos, dans une position confortable, si besoin placez un petit coussin sous la tête et sous les genoux

–  Jambes légèrement écartées,

–  Pieds détendus qui tombent à l’extérieur

– Bras allongés le long du corps, paumes de mains vers le ciel

– Les yeux sont fermés si possible, les lèvres desserrées, les mâchoires détendues, la pointe de la langue au niveau du palais.

Le corps est relâché, le visage détendu et un sourire se place sur le visage. Laissez le corps s’étaler, s’abandonner dans le sol. Soyez en présence de votre corps avec une perception consciente où le corps et l’énergie se réunissent. Le relâchement va aussi favoriser la circulation de l’énergie dans toutes les parties du corps.

Variante 

Position couchée sur le côté si la position sur le dos est inconfortable.

Respiration

Elle est naturelle par le nez et peu à peu devient plus profonde et plus lente sans la forcer et ressentir de gêne.

Pendant l’expiration, récitez silencieusement le mot calme et pendant l’expiration le mot relâchement ou détente. Sinon vous pouvez simplement penser au calme intérieur pendant l’inspiration et au relâchement du corps lors de l’expiration. Ceci pour chasser les pensées parasites.

Intention

Sentez la respiration qui s’amplifie comme si tout votre corps respirait en même temps. Ensuite sentez que vous pouvez communiquer avec le monde extérieur qui vous entoure.

Si pendant ce travail, vous sentez une partie du corps qui vous gêne, une articulation douloureuse, vous pouvez vous concentrer sur cette partie à l’inspiration et la relâcher sur l’expiration.

Autosuggestion prononcée mentalement pendant la posture : « je suis de plus en plus calme, je suis détendu, je suis relaxé, je suis en bonne santé… » suivant les besoins de chacun.

 

A retenir

Relaxez les différentes parties du corps l’une après l’autre en partant de la tête pour finir aux pieds. Gardez une respiration normale, calme, régulière.

Le mouvement respiratoire doit descendre profondément dans l’abdomen et votre attention sur votre ventre et votre dos. Il est important d’utiliser un temps de repos ou pause entre chaque temps respiratoire.

Ce mode respiratoire va rééquilibrer le système neurovégétatif et immunitaire. Il va donc améliorer votre santé et longévité.

Il est étonnant de constater combien de maladies disparaissent avec le réapprentissage de la « vraie » respiration.

Allez, maintenant  à vous de respirer en conscience 🙂

 

Et si vous voulez aller plus loin dans la pratique de mouvements pour soulager votre mal dos, je vous offre un guide gratuit à télécharger en cliquant sur le lien ci-dessous

http://bit.ly/2MezpPg

 

« Notre respiration unit notre corps, notre esprit, de manière que nous puissions être véritablement vivant, véritablement présent à la vie. » Thich Nhat Hanh

 

fermer la fenetre

Recevez gratuitement le livret "du stress au bien-être"